Episode 78

Les pages “alternative” : un joyau caché du SEO et du content

Avec Alessandro Stigliani, CEO d’Abyssale

Comment lutter quant tes concurrents sont bien plus connus ?

Démarrer un business est toujours délicat…

Peut-être encore plus quand tu es 100% inbound et que tu mises sur le SEO.

Pourtant, c’est un levier à très fort potentiel quand il est bien utilisé et qui permet de développer ton site, d’attirer des opportunités et de contribuer à ta croissance sur le long terme.

Pour cela, il y a des bonnes pratiques à respecter et quelques pépites un peu plus secrètes à exploiter.

Parmi celles-ci, les pages alternatives. Cette tactique, encore peu répandue en France, permet de capitaliser sur la notoriété de tes concurrents pour capter une partie de leur trafic et des prospects prêts à acheter !

Tu veux en savoir plus ? Ca tombe bien, on en parle cette semaine avec Alessandro Stigliani, CEO et fondateur d’Abyssale, qui a bien exploité cette méthode.

Âmes sensibles s’abstenir 😜

Dans cet épisode, on parle de :

👉 Pourquoi miser sur le SEO et commencer le plus tôt possible
👉 Les pages « alternative », c’est quoi ?
👉 Comment bien les faire et les utiliser

Bon épisode ☕

Ce podcast est sponsorisé par Plezi, le logiciel de marketing automation français pour marketeurs malins 😉

Pourquoi créer des pages « alternatives » ?

Rentrons directement dans le vif du sujet : il y a une tactique SEO que je trouve super intéressante, très répandue aux USA, mais encore trop peu utilisée en France.

Il faut dire que notre rapport à la concurrence est complexe. On aime (beaucoup) regarder ce qu’il s’y passe, mais en toute discrétion. On n’est jamais trop frontal dans la communication.

Les américains sont certainement plus décomplexés sur ce sujet. Ce qui leur donne accès à une tactique très puissante en termes de contenus et de SEO : les pages “alternative à”.

Pourquoi est-ce si intéressant ? C’est ce que nous allons voir !

Les pages alternatives, une tactique sous-cotée en France

La page “alternative à”, c’est une page de ton site (ou un article de blog) dans lequel tu vas réaliser une comparaison entre ton offre et celle d’un concurrent.

Un tour très rapide sur Google te montrera l’intérêt de ce type de pages.

alternative à

Le constat est simple : les requêtes existent. Si tu n’y réponds pas, quelqu’un d’autre le fera pour toi.

Evidemment, il faut que tu sois honnête et objectif (autant que possible) dans ton comparatif. Il ne s’agit pas d’être insultant ou dégradant pour la concurrence. Cela nuirait à ton image aux yeux de tes prospects.

Mais un comparatif qui est capable de dire “le concurrent X fait cela très bien, mais sa solution est plus généraliste et conviendra mieux dans ce type de cas” peut faire des miracles et te crédibilise auprès de ton audience.

Dans tous les cas, les avantages de cette tactique sont nombreux.

 

Des avantages très nombreux

 

Un trafic (très) qualifié

Nous l’avons vu, les requêtes existent. Et c’est peu dire que le trafic est qualifié.

Les personnes qui vont taper “alternative à X” dans Google sont clairement à la recherche d’une solution. Elles sont “in the market” comme on dit, prêtes à l’achat.

C’est donc un trafic qui aura potentiellement un haut taux de conversion et que tu veux capter.

 

Le principe de base du growth hacking

C’est un des principes de base du growth hacking = capitaliser sur des bassins d’audience existants pour croître rapidement à moindre coût.

Les pages “alternative à” te permettent de te positioner de façon organique sur le nom de marque de tes concurrents.

Si tu démarres et que tes concurrents sont déjà bien reconnus et installés, tu vas pouvoir capter une partie du trafic qu’ils sont capables de générer. Bref, tu vas bénéficier de la renommée de leur marque pour gagner en visibilité.

 

Un levier de différenciation et d’autorité

Je le disais un peu plus haut. Si tu es capable de fournir des comparatifs relativement complets et honnêtes, tu vas assoir ta crédibilité auprès de ton audience.

C’est un bon moyen de devenir une ressource importante à leurs yeux et faire figure d’autorité sur ton marché.

Réaliser ce comparatif est également l’occasion de mettre le focus sur ce qui te différencie de tes concurrents. D’appuyer sur les 2-3 fonctionnalités/offres que tu as et qu’ils n’ont pas, où tu es meilleur qu’eux.

 

Une super opportunité pour bien creuser son marché

Evidemment si tu le fais, il faut le faire bien. C’est donc une très belle opportunité de creuser ton marché et de structurer les connaissances que tu as de ta concurrence.

Cela peut donc aussi être un super outil en interne pour tes équipes commerciales par exemple.

Bref, c’est tout bénef !

Comment les faire ?

Maintenant que tu es convaincu qu’il faut t’y mettre, voici comment t’y prendre succinctement.

Déjà, il y a plusieurs principes de base que j’aimerais rappeler :

  • On n’est pas là pour torpiller ouvertement la concurrence. Tes prospects le verront et ça fait mauvais genre.
  • On essaie d’être honnête et transparent.
  • On apporte vraiment de l’information. Personne n’aime Captain Obvious.
  • On n’invente pas des critères de différenciation parce qu’ils nous arrangent. Si ça ne sert pas les prospects, aucun intérêt.

Oui, ça demande de faire ses devoirs. Mais le jeu en vaut la chandelle.

Maintenant qu’on a dit cela, voici la structure classique :

  • Header : On fait dans le classique avec un titre X vs Y, un petit résumé qui explique que l’on va faire un comparatif entre les deux et pourquoi pas un petit CTA “demander conseil à un commercial”.
  • Qui est X ?
  • Qui est Y ?
  • Les principales fonctionnalités
  • Dans quels cas utiliser X
  • Dans quels cas utiliser Y
  • Ce qu’en pense nos clients
  • Tableau comparatif des fonctionnalités et tarifs

Avec cela, tu as déjà une bonne trame à remplir et un peu de boulot devant toi . Si besoin, voici quelques exemples pour t’aider à y voir plus clair :

  • Calendly vs Doodle : https://calendly.com/blog/calendly-vs-doodle
  • Plezi vs Hubspot : https://www.plezi.co/fr/comparaisons/hubspot/
  • Hubspot vs Pipedrive : https://www.hubspot.com/comparisons/pipedrive-vs-hubspot

Les pages alternatives de Crisp

  • Je te parle de Crisp parce que j’aime beaucoup ce qu’ils font côté marketing et qu’Antoine Goret, leur CMO, livre toujours des analyses intéressantes (comme sur mon podcast par exemple). Il a d’ailleurs rédigé un article très complet sur sa stratégie SEO où il détaille ce sujet.

    En gros, il s’est attaqué aux pages comparatives pour les raisons mentionnées ci-dessus et parce que c’est un très bon contenu BOFU (bottom of funnel) pour le SEO.

    Premier fait intéressant : il a commencé par rédiger un premier comparatif sous forme d’article de blog pour valider l’intérêt de la stratégie.

    Une fois passée cette étape, il s’est lancé dans la déclinaison de landing pages sur plus de 50 concurrents (par ordre d’importance). Qu’il a ensuite traduites dans toutes les langues pertinentes pour leurs cibles.

    Mais il ne s’est pas arrêté après avoir traité toutes les pages “Crisp vs concurrent” (voir un modèle). L’idée géniale qu’il a eu ensuite a été de traiter des comparaisons entre ses principaux concurrents “Concurrent 1 vs concurrent 2” (voir un modèle).

    Un super moyen de capter le trafic monstrueux drainé par ses principaux concurrents pour faire connaitre une 3e alternative, la sienne, à un public qui ne la connaissait pas.

    Masterclass.

Tu veux progresser en marketing B2B ?

 

Rejoins les 2334 marketeurs qui lisent Marketing recipes !

J'y décrypte chaque semaine les stratégies marketing des meilleures startups. Gratuitement.

Témoignages Newsletter

Les derniers épisodes à découvrir